La musique sera collaborative ou elle ne sera pas (ou pas)

En marge d’hadopi et des discussions sur le téléchargement, qui ont un peu tendance a cannibaliser le débat sur la musique en ligne ces derniers temps, de nouveaux services s’efforcent de réinventer notre façon d’appréhender la musique.

Je suis toujours frappé par le nombre et la diversité des nouveaux services web et applications dédiés à la musique qui émergent chaque semaine.
On sent bien qu’on en est encore au stade de l’expérimentation, que tous ne fonctionneront pas et que la sélection se fera naturellement. Et rien n’est jamais gagné: Même MySpace, La référence en son temps (pas si vieux que ça), n’en finit plus de sombrer. Le service Twones, qui permettait de garder l’historique et d’organiser les morceaux écoutés sur le web et sur certains logiciel vient quant à lui d’annoncer la fermeture du site.

fluidphysics-foam

Pas facile donc, de faire sa place et de durer… mais de cette ébullition devrait bien émerger un jour ce qui fera la musique de demain. Et une des tendances forte qui semble se dégager est celle de rendre la musique plus collaborative.

J’ai déjà parlé de Thounds, qui permet à ses utilisateurs de composer ensemble et à distance.
Ce mois-ci, c’est au tour de YouPhonics de proposer un service équivalent et apparemment plus abouti. En attente d’invitation, je n’ai pas encore testé, mais une présentation est disponible ici.
Mais ce que l’on constate également, c’est la volonté des groupes de faire collaborer leurs fans à leur projet artistique.
De la pochette d’un album à la réalisation d’un clip, tout est bon pour solliciter la créativité de ses fans, et d’entretenir ainsi une relation forte et durable avec ces derniers.
Pour aller plus loin dans cette démarche, l’application en ligne mergefm permet aux groupes de faire assister leurs fans à l’élaboration de leur nouveaux morceaux et d’y participer, du premier riff à la composition du titre, en passant par l’écriture des paroles.

No Comments, Be The First!

Your email address will not be published.