Des Tops sans Top

top_50

En cette fin d’année 2009, fin de décennie oblige, les classements musicaux en tous genres fleurissent sur la toile.
Des tops en veux-tu, en voilà qui tentent, vainement le plus souvent, de répertorier les albums ou singles les plus importants des dix premières années 2000.
Certains de ces classements peuvent néanmoins se révéler utiles pour découvrir des artistes qui nous auraient échappé. C’est la cas des albums de la décennie de Kill Me Sarah, d’une subjectivité totale mais assumée, et dont je ne connaissais pas le quart des albums cités.

Pourtant, comme rappelé dans cet article de la presse canadienne, cette décennie restera orpheline d’un album la définissant comme ont pu l’être « Nevermind » dans les années 90 ou « Thriller » dans les années 80.

Difficile de dire en effet quel album aura autant marqué la dernière décennie et eu autant d’influence que ceux-là.
La nouvelle donne de l’industrie musicale et l’accès inédit et quasiment infini à toutes les musiques fournit sans doute une partie de l’explication, et l’on peut se demander si un tel album pourra désormais exister.

Pour Nate Donmoyer, batteur de Passion Pit, « choisir un seul album pour définir les 10 dernières années irait à l’encontre de ce qui s’est passé au cours de la décennie. Cette décennie est représentée par le fait de pouvoir avoir ce que vous voulez, du vieux jazz au punk à tout ce qui s’est fait dans l’univers musical, tout à la fois. Pour refléter ce qui se passe en ce moment, il faudrait au moins 20 albums de la décennie. »
D’où l’émergence des tops en tous genres, et la boucle me semble bouclée…

Reste à en profiter pour souhaiter à tout le monde une bonne année, et pour fêter ça sans y aller de mon propre top et sans doute avec un peu de nostalgie, une petite playlist spotify des années 90 en partage.

90's playlist

(Pour qui veut et/ou ne connait pas Spotify, il me reste des invitations.)

No Comments, Be The First!

Your email address will not be published.